LE GOUV
Image default
Transition démocratique

Révision de l’article 89 et introduction du RIC

 

La crise de confiance à laquelle sont aujourd’hui confrontés le système politique français et ses représentant(e)s est un problème majeur. Quand la production de loi devient suspecte aux yeux des citoyennes et des citoyens, elle devient aussi inefficace car les citoyens ne se conforment plus aux lois et les contournent lorsqu’ils le peuvent.

PROPOSITION DE LOI VISANT À INSTAURER UN CONTRÔLE CITOYEN SUR LES RÉVISIONS CONSTITUTIONNELLES

Quand le législateur n’a plus la confiance des citoyens – comme c’est aujourd’hui le cas en France d’une façon encore plus marquée que chez nos voisins –, les tentations de recourir à la violence politique sont plus fréquentes, avec tous les risques que ces dernières engendrent. De manière plus pacifique, les manifestations, grèves et autres blocages sont des conséquences directes de ce mécontentement. Ils produisent une perturbation des activités de production de biens et services, une forte abstention électorale et une instabilité du système politique.

Après un an et demi de contestations répétées, il faut savoir écouter les messages qui nous sont transmis par les citoyens. En particulier leur message principal qui demande plus d’outils démocratiques concernant les principes qui régissent les fondements de notre vie ensemble.

 

Retrouvez le dossier complet dans le document PDF ci-dessus.

 

La présentation du dossier par Raul Magni-Berton au premier conseil des ministres du Gouv le 21 septembre 2020 :

 

 

SUJETS CORRÉLÉS

Ce site utilise des cookies non-intrusifs pour plus de confort technique, vous pourrez les effacer à tout moment dans les paramètres de votre navigateur. J'accepte En savoir plus